vendredi 17 avril 2020

GALAKTIKA, SPARTIATE DE L'ESPACE

"Afin d'inspirer la grandeur, Zeus a disséminé des épreuves à travers la galaxie. Si une poignée de héros réussirent à venir  à bout de certaines d'entres elles, nombreuses sont celles qui orenent leurs portes closes des dépouilles des vaincus, charniers où s'entassent les rêves déchus d'immortalité....Et pourtant il en est une qui compte bien achever chacun de ces travaux et marquer l'Univers de son empreinte pour que son nom résonne à travers le temps et l'espace..."





















Il s'agit de la première histoire d'un ensemble de mini-récits structurés comme une série télé avec un grand méchant en fond à combattre à la fin. Alors venez découvrir mon héroïne Galaktika, qui a décidé de marquer la mémoire de son empreinte (pointure 36 dans ta gueule). Elle est la rage brutale, celle qui te pousse à défoncer un oreiller sous un coup de colère. Elle est le sentiment de puissance jouissive quand t'es face à une myriade d'adversaires dans GOD of WAR. Elle est le cri qui résonne dans ta voix quand tu chantes "KICKSTART MY HEART" de Mötley Crüe et l'épique qui te traverse quand tu écoutes "Trought the fire and flames" de DragonForce. Elle mesure 1M52, a une force démesurée et règle tout de la manière la plus bourrine possible.


Et si ça te plait pas bah....elle t'emmerde.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire